HOMMAGE A PIERRE SIROCCO KINGANGA ET A TOUS LES MARTYRS DU 23/03/1970

 HOMMAGE A PIERRE SIROCCO KINGANGA ET A TOUS LES MARTYRS DU 23/03/1970

« Heureux ceux qui ont faim et soit de la justice: ils seront rassasiés,

Heureux ceux qui sont morts ou persécutés pour la justice: le royaume des cieux est à eux. (Mt 5:6 et 7) »  

Pierre Sirocco Kinganga : Un symbole de la lutte pour la liberté

 Loin des yeux, près du cœur, devrait dire le proverbe. Cette petite phrase pour vous signifier combien le peuple Congolais, du nord au sud, pense à vous face aux injustices et face à la barbarie du réseau politique national de lien homme à homme que jadis vous combattîtes jusqu'au sacrifice suprême.

 En ce jour 23/03/2009 dont vous êtes martyrs au Congo, soyez nos martyrs car il n' y a pas de plus grand sacrifice qui dépasse celui de donner sa vie pour la liberté des autres.

 Grâce à votre courage, à votre bravoure et à votre engagement aux côtés du peuple, vous aviez hissé très haut l'emblème national de la résistance contre la tyrannie au Congo. D'ailleurs, vous fûtes les premiers à braver la terreur du tribalisme, des discriminations et de l'intolérance du système PCT.

 Avec vous, était mort l'espoir d'un Congo libre. Vous fûtes le symbole permettant au Congolais de rêver se débarrasser du marxiste-léninisme. Soyez donc nos martyrs.

 Sachez que, les ennemis de la liberté du peuple et de la démocratie au Congo prolifèrent toujours comme des criquets pèlerins et, ils continuent à détruire tout sur leur passage. Les valeurs mises en place par ces gens menacent le vivre ensemble et l'unité nationale entre congolais.

 Devant la montée du mouvement populaire, dont la base ne fait que s'élargir, il nous manque un homme courageux comme vous. Le peuple Congolais est toujours tenu en otage.

Comme avec vous, certains congolais par tribalisme ont trahi le peuple et, ils se sont repliés sur leurs départements. La tentation est grande pour eux de faire recours au seul argument qui leur reste de conserver le pouvoir et de sacrifier le peuple: « le tribalisme ».

Face à la détermination du peuple congolais à reprendre ses droits et de se libérer de l'oppression, vous nous manquez tous car vous êtes irremplaçables. Le peuple se retrouve piéger faces à la violence militaire des l'armée de Sassou Nguesso.

Sassou Nguesso dont le régime a amené le pays à la faillite économique est largement contesté aujourd'hui et n'a plus de légitimité; 'il n'a jamais tenu les engagements qu'il a pris depuis son coup d'état militaire et son auto-proclamation en 1997. Il n'est pas un homme de dialogue, ni un démocrate et qu'il est plus préoccupé à la tête de l'État de faire avancer ses affaires que le bien-être des congolais. Sirocco, vous êtes partis très tôt c'est maintenant que le peuple à besoin de vous.

 Le Congolais

23/03/2009

 

Commentaires (1)

1. m'hamed 31/07/2011

Il fut mon camarade lorsque nous étions en formation à l'école supérieure de commandement des TAP de Riazan (Russie)les années 1965-66.
Un officier digne et valeureux qui aimait beaucoup son pays.
Paix à son âme

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Google

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site