Le 5 mai, trente-septième anniversaire de la mort du président Youlou Fulbert

                                                                                     
                   

«N'oublie pas un bienfaiteur dans ton coeur et ne perds pas son souvenir au milieu de tes richesses »

Fulbert Youlou fut le premier président de la République du Congo de 1959 à 1963. Le 5 mai 1972, le père de l'indépendance du Congo s'endormait en exil dans l'espérance de la Résurrection. Certes, le vieux guerrier de la paix et de l'unité nationale nous a quittés, mais son souvenir nous accompagne toujours. Il est mort debout, fidèle à ses convictions politiques, dans une droiture parfaite, un amour inné de l'honneur, une exigence et une honnêteté intellectuelle exemplaires.

Il est le seul homme politique congolais ayant compris très tôt que la paix est le fruit de l'amour et pour vivre en paix dans un pays multiethnique (héritage de la colonisation française), il faut savoir supporter bien des choses une fois au pouvoir. Nul n'est parfait, tous ont leurs défauts. Chaque congolais pèse sur les autres et l'amour seul rend ce poids léger.

Ayant tous une pensée ou une prière pour ce grand homme politique le 5 mai, car sa vie fut pleine de noblesse.

 

Le 22/04/2009

UN ANONYME

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Google

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×