Congo : La commune de Brazzaville arrête son budget annuel à 20 880 784 775 Fcfa

Au terme de sa cinquième session ordinaire et budgétaire, le conseil municipal de Brazzaville a annoncé, ce 4 mars, à l'Hôtel de ville, la hausse de son budget.

 

Sur cinquante et un votants, quarante-neuf conseillers ont voté pour ; un, contre ; une abstention a été enregistrée. L'actuel budget connaît une augmentation de 1 396 198 451 Fcfa par rapport à celui de l'an dernier, arrêté à la somme de 19 484 586 324 Fcfa.


Photo : Hugues Ngouelondelé (Maire de Brazzaville)


L'augmentation de ce budget devrait donc conduire à accroître les recettes communales par un recouvrement de toutes les taxes, y compris la taxe régionale. L'apport de celle-ci à la caisse communale est évalué à 1,02 milliard de Fcfa.


Le conseil s'est fixé plusieurs ambitions à exécuter dans le cadre de ce budget :
• entretenir et maintenir les voiries urbaines et les ouvrages d'assainissement ;
• construire la station de télévision et radiodiffusion municipale ;
• réparer les voies de communication ;
• assainir ;
• étendre le réseau d'éclairage public ;
• acquérir les véhicules lourds ;
• poursuivre l'informatisation des services municipaux ;
• acquérir les terrains pour le nouveau cimetière municipal de Matari ;
• réhabiliter le restaurant municipal ;
• renforcer les capacités des conseillers et du personnel municipal.

 

 

 

 

 

 

Commentant ce budget, le président du conseil municipal, Hugues Ngouelondelé, a déclaré : « Vous disposez à présent des instruments qui vous permettront de mener à bon escient les activités retenues dans le plan d'action du conseil en cette année 2010 ».

Outre le budget, plusieurs délibérations ont été adoptées par le plénum des élus locaux, notamment celles concernant les comptes administratifs et de gestion 2009.

Les conseillers ont également approuvé l'arrêté municipal n°011 du 1er mars 2010 portant transfert des crédits dans les lignes budgétaires de la commune, exercice 2009, et le projet de délibération portant transformation du centre hospitalier Albert Leyono en clinique municipale Albert Leyono.

Les élus n'ont pas adopté la délibération sur les sachets, en raison de la dimension nationale de la question. Ils ont cependant adopté un avis à la très haute attention du gouvernement de la république.

Par ailleurs, Hugues Ngouelondelé a informé les élus de la débaptisassions de l'avenue du Port, située dans le quartier Mpila, qui devient l'avenue Édith Lucie Bongo Ondimba.

Publié le 05-03-2010    Source : brazzaville-adiac.com     Auteur : brazzaville-adiac.com  

Google

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site