Des garde-côtes américains visitent le port autonome de Pointe-Noire

 

Conduite par Mike C. Farrell, la délégation américaine est venue observer la mise en œuvre du Code international sur la sûreté des navires et des installations portuaires (Code ISPS) au port autonome de Pointe-Noire (PAPN). Au terme de sa mission, elle s’est entretenue le 12 mars à Brazzaville avec le ministre congolais délégué à la marine marchande, Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou.

 

Cette visite qui succède à celle de décembre 2009, prépare en fait l’arrivée d’une mission des garde-côtes américains prévue en avril prochain qui procédera à l’évaluation de la mise en œuvre des dispositions du Code ISPS dans les installations portuaires congolaises.

Selon M. Farrell, des progrès ont été réalisés par la partie congolaise en matière d’exécution des mesures contenues dans le plan d’action. L’on peut signaler la formation du personnel de sécurité et de sûreté, la réalisation des exercices pratiques, la surveillance et le contrôle de l’accès du port.

Cependant, les autorités congolaises devraient poursuivre les efforts, notamment en matière de contrôle d’accès au port et aux sites concernés par le code ISPS.

Le ministre congolais délégué à la marine marchande a déclaré que les observations et les suggestions de la garde côte américaine seront prises en compte, afin que la revue d’avril soit concluante pour les deux parties.

«Nous sommes tenus de tout mettre en œuvre pour être conformes en renforçant le contrôle d’accès aux installations portuaires. Les autorités portuaires devraient respecter les remarques de la garde côte américaine», a-t-il renchéri.

L’un des ports les plus importants en eau profonde dans le Golfe de Guinée, le PAPN est considéré comme la porte d’entrée et de sortie de l’Afrique centrale. Il accueille des navires de grand tonnage provenant d’Asie, d’Europe, d’Amérique et d’autres destinations. Le renforcement de la sûreté permettra à ce port actuellement en phase de modernisation, de devenir une plateforme portuaire compétitive sur la côté occidentale de l’Afrique.

«Le Gouvernement américain possède un programme de coopération avec le Gouvernement congolais. Les garde-côtes américains sont venus ici plusieurs fois. On a essayé de travailler ensemble pour voir les mesures de sécurité. Une délégation congolaise a effectué une visite aux USA en vue de s’imprégner de l’expérience américaine. Les garde-côtes ont noté des progrès dans le système de sécurité mis en place par la partie congolaise. Mais, on doit poursuivre les efforts pour renforcer le système de sécurité au port de Pointe-Noire», a indiqué le chef de mission à l’ambassade des USA en République du Congo, Jonathan G. Pratt.

 

Samedi 13 Mars 2010

Christian Brice Elion

Google

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site