PC : EN AFRIQUE, SARKOZY CHANGE DE LANGAGE MAIS PAS DE POLITIQUE

Info-ufr, 27 février 2010
par Bureau de presse
Site national du PCF ::: http://www.pcf.fr

Nicolas Sarkozy veut donner le sentiment qu’il tourne la page de la Françafrique. En réalité, il change de langage mais pas de politique.

Le Président de la République dit que les accords de défense seront « transparents » mais ils s’inscrivent toujours dans la même politique définie depuis des années dans le cadre internationaliste de la stratégie de défense et de sécurité de la France. Il affirme que le « pré-carré » de la France n’existe plus mais il exprime une fois encore sa « grande confiance » à un Président gabonais dont l’élection, contestée par l’opposition pour cause de fraude, n’a même pas été validée par la Commission électorale du Gabon.

Les peuples d’Afrique attendent de la France qu’elle rompe définitivement avec les réseaux clientélistes et des milieux d’affaires et qu’elle agisse pour une autre politique française et européenne vis-à-vis du continent et de chacun de ses pays. Il faut sortir de l’hypocrisie et surtout de l’esprit et des pratiques néo-coloniales. Le Président français en avait l’occasion au Rwanda en montrant l’exemple et en acceptant clairement et solennellement la responsabilité française -qui n’est pas la seule responsabilité internationale- dans un des plus grands génocides de l’histoire du 20ème siècle. Cette forme de déni de justice vis-à-vis des victimes et de la nation rwandaise est inacceptable.

Le Président de la République française ne peut pas se contenter de dire qu’il aime l’Afrique et qu’il n’a pas d’excuse à lui formuler. On attend autre chose de la France.

Parti communiste français

Paris, le 26 février 2010.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Google

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×